NE RATEZ PLUS RIEN

C’est ne pas HORRIBLE d’être le dernier à savoir les choses ?

Season 9 Yes GIF by Friends - Find & Share on GIPHY

T’aimerais ne plus rien rater ?

Yes Please GIF by MOODMAN - Find & Share on GIPHY

Ajoutez votre mail à la fin de cette page (SUIVEZ NOUS) et recevez gratuitement toutes les promotions sur spectacles, cours et événements spéciaux.

À la fin de cette page

Bonus : des créations originales rien que pour vous !

Bonus 2 : Un cadeau SURPRISE directement chez vous.

Pour l’instant c’est tout…

Cry Crying GIF - Find & Share on GIPHY

Mais on revient vite.

Animated GIF - Find & Share on GIPHY
Plus loin ensemble.

Un coucou de l’hôpital

Coucou tout le monde.

Initialement je dois remercier chaque personne qui a envoyée un message de soutien.

Je vais bien. Pour l’instant, l’anesthésie fait bien son travail. Selon le doc, quand le bras se réveillera, ça fera très mal. J’ai déjà demandé de préparer les drogues 😅😅😅

Les paroles du doc :

 » On a bien fait de vous opérer. Votre tendon a été vraiment abîmé. A deux doigts de casser complètement.  »

C’était super de me réveiller et voir toutes les nationalités en train de me souhaiter une bonne chirurgie mais aussi un excellent rétablissement.

Encore mieux : la majorité qui insiste sur le fait que je reviendrai encore plus fort qu’avant.

C’est bien l’intention. Si j’ai fait cette opération, c’était pour pouvoir continuer à vous émerveiller.

J’ai vendu mon âme au monde du  » pestacle « . Pendant qu’une personne sera avec moi, le show doit continuer. Et vous savez ? Il y avait beaucoup plus qu’une.

Tellement de messages que je ne peux pas répondre à tout le monde.

Je profite de ce moment de commotion générale pour vous demander de continuer à soutenir mes productions indépendantes.

Maintenant, encore plus qu’avant, visualiser une vidéo sur Youtube jusqu’à la fin, donner votre avis, s’abonner, aide énormément mon travail comme créateur de contenu web.

Plus je peux compter sur mon audience, plus, ensemble, nous allons grimper.

Vous faites partie de mon histoire. Déjà 15 ans de carrière !!! On se prépare pour les 15 autres. 💪🙂❤️

N’oubliez jamais de poursuivre vos rêves. Donnez du sens à votre vie.

Avec amour,

Raúl, Le Clown Brésilien

Miss you, family ! ❤️

La distance est sans doute la chose la plus dure avec laquelle je dois vivre.

Heureusement j’ai vécu des moments inoubliables avec les personnes que j’aime le plus dans ce monde. Heureusement que j’ai gardé en images quelques uns des ces moments. (Cliquez en bas pour visionner cette vidéo de folie 😅).

Enjoy your life, motherfocas !!!

Soyez intenses ! Kiffez les moments ! La vie passe beaucoup trop vite.

Cliquez ici ou sur la photo👍
À la prochaine !

DANS LE BON CHEMIN ou UN PAS A LA FOIS

J’ai quitté la maison déterminé : je dois tester au moins la moitié d’un nouveau sketch ou je vais vraiment, vraiment me sentir mal ce soir.

J’arrive toujours plus tôt pour voir l’ambiance de là où j’irai me présenter. Je kiffe sentir l’atmosphère des endroits. Cette fois ci, il n’y avait pas grand monde.

En revenant dans ma voiture, un ami qui tient une crêperie a lancé : « T’inquiète car les gens vont arriver maintenant. Il est a peine 20h ».

J’adore écouter les signes que la vie nous donne. J’imagine des petits anges qui viennent pour nous guider dans la bonne direction.

J’ai pensé fortement : un peu moins de monde me permettra de tester encore plus.

Je suis arrivé et j’ai vu, encore une fois, le pouvoir d’une phrase. Comment une seule phrase peut ouvrir ou fermer toutes les portes.

Ce soir j’ai trouvé la bonne phrase. Encore une fois j’ai testé. J’ai pris du risque. J’ai réussi !!! Quelle bonheur !!! Il n’y a rien de plus magique pour un comique que de voir un public rigoler de ses conneries !!!

Avec la porte ouverte j’ai testé le début d’un nouveau sketch. BIM !!! Ça trop fortement fonctionné. Quelle joie !!!! Mon texte. Mes observations. Mon univers. Yes !!!

Je sens de plus en plus la confiance dont j’avais besoin pour tester dans un endroit très hostile des sketchs qui ne sont pas vraiment pour la rue. En discutant avec mon ancienne prof de stand up, dans la rue ou ça fonctionne et après ça marchera de partout ou c’est le plongeon total. Ça veut dire que OU T’ES BON OU T’ES BON. Au cas contraire, le public partira.

C’est délicieux ce moment de peur où malgré 15 ans de carrière on revient à nos débuts. Le meilleur : je prépare déjà ma retraite. Bien sûr : un jour je ne pourrai plus faire d’acrobaties. A ce moment, mon humour et mon texte seront tellement puissants que je n’aurai pas besoin d’acrobaties.

Je compte mourir dans le métier. Nous, les artistes indépendants, nous avons la peur d’échouer et d’avoir besoin d’avoir  » un boulot de gens normaux  » pour exister.

Des jours comme ceci me montrent encore une fois que je suis dans la bonne direction.

Ah ! La rue ! l’Université la plus difficile et la plus merveilleuse au monde. MERCI !

À la prochaine !

Ah ! Saint Gilles ! La Réunion ! Le théâtre de rue ! La vie !

Il n’existe pas dans le millieu artistique, un lieu plus dure pour exprimer ses émotions, délires, envies que le théâtre de rue.

Dans la rue, personne n’est là pour toi, artiste ! Peu importe si t’est connu(e), talentueux, charismatique. Il faut gagner l’intérêt de ton audience. Il n’a pas de tricherie : ou t’est bon ou pas.

Il aura aussi toujours au moins cette personne qui viendra te dire  » Bravo ! Il faut continuer !  »

Dans la rue t’a pas des loges : le public te vois changer, maquiller, préparer… Sans filtre, sans glamour. La  » vraie vie d’un artiste  » est exposé avant d’un moment des rêves. Les coulisses d’un vrai Clown n’ont pas de glamour. Il existe du travail acharné et sans arrêt.

Quand par hasard il y a une réussite (comme aujourd’hui), cela représente une séquence d’échecs.

L’endroit où je me produit ce soir est un endroit assez spécial : la terrasse d’un bar au bord de la plage.

Personne est dans une terrasse pour voir un spectacle de Clown.

Personnellement, j’ai ne jamais trop aimé me produire devant les terrasses car j’ai toujours détesté de déranger les gens.

Le premier, deuxième et troisième shows ont été des vrais défis. 3 semaines où j’ai cherché une possibilité de ne pas trop envahir l’intimité des spectateurs. En revanche, il m’est revenu que le Clown est exactement là pour ça : pour déranger, faire penser et faire le public sortir de sa zone de confort.

Ça était fantastique quand j’ai posé une question et personne m’a répondu. J’ai pû être sincère en les mimant pour dire  » vous êtes pas en train de regarder la télé. J’ai besoin de vous sentir. Vôtre énergie c’est ma énergie. Je vous aime !  »

Peut-être que, comme je suis déjà plus habitué avec cette nouvelle place, il est fort probable que cela à joué pour que les gens sur la terrasse se sentent plus alaises, comme au théâtre.

J’ai pu entendre les rires. J’ai pu entendre les réactions. C’était magique !!!

En ce moment je lutte avec moi même pour me faire sortir de ma zone de confort et tester de plus en plus des nouvelles sketchs. C’est vraiment ultra dure de prendre ce risque là et plonger en sachant que ça peut être bon mais il existe 90% de possibilité d’être un grand fiasco.

Je rajoute tous les jours un petit peu du nouveau et cela me rappelle de quand j’ai monté ce show ici. La différence est que à l’époque, j’étais encore plus fou et rater c’était juste une petite virgule. Je suis jaloux du courage que j’avais. C’est vrai : après avoir réussi plusieurs choses, performances, sketchs, contrats… Je suis et je serai toujours un débutant. Heureusement.

A là prochaine !