QUAND C’EST DIFFICILE DE…

 » On aime partager nos victoires car de cette façon, nous pouvons tromper notre égo. « 

Je suis à ce moment précis dans mon camion, sur le côté conducteur, en train de boire une Desperados et d’avouer que j’ai probablement raté, dans plusieurs de mes choix, sur beaucoup de mes attitudes.

Je suis loin d’être bourré : c’est ma première et j’en suis à la deuxième gorgée.

Je sors à peine du théâtre. Il avait quelques billets vendus mais, attention… PERSONNE N’EST VENU !

C’est bien ça : théâtre vide. La location est payé par moi, la publicité aussi…

Je dois faire semblant, professionnellement parlant car un artiste ou entreprise qui accumule des échecs est probablement une mauvaise entreprise ou artiste qui fait pitié.

37 ans ! J’ai passé toute ma vie à prouver que je suis bon et que j’ai mérité la confiance du public.

J’ai absolument tout donné : je ne dors pas beaucoup, j’ai investi tout l’argent que j’ai gagné… Mon temps, ma vie, mes efforts sont dédiés à être un meilleur artiste pour toujours épater le GRAND PATRON : LE PUBLIC.

La vie de rêve serait d’être totalement indépendant. Lancer un projet et avoir un public qui s’intéresse, qui me soutien. Mais je suis loin de là…

MA RELATION AVEC LE PUBLIC est une relation vraiment TOXIC : ce n’est jamais assez, ce n’est jamais bien, il manque toujours quelque chose.

Avec les entreprises, j’ai trop souvent ouvert ma grande gueule. J’ai choisi d’être fidel à mes principes. Aujourd’hui j’en paie le prix. Ben oui : c’est beaucoup plus simple de se faire exploiter et ne rien dire, faire semblant que tout vas bien.

J’ai crû qu’en faisant le bien, en aidant les gens, en croyant en mes rêves, en travaillant pour devenir plus fort, en respectant l’autre et en ne prenant jamais la place de l’autre, j’allais réussir.

J’ai eu plein des couteaux sur le dos, ceux qui n’aident personne ce sont ceux qui maintiennent le monopole du marché, travailler plus ne change rien et beaucoup  » d’amis  » on pris ma place car je me battait pour tout le monde.

Je rêve du jour où je serai respecté et soutenu par un public qui aime mon art et tout ce que je fais pour lui. Je rêve de pouvoir changer le monde avec mon art. Je rêve de réussir… Que des rêves.

Il est fort temps d’assumer que si j’étais un grand artiste, le public serait là, sans que je le demande. Si j’étais un artiste incroyable, j’aurais des contrats facilement, sans arrêt. Si j’étais compétent, tout le monde m’appellerait pour une collaboration et si mes idées étaient vraiment intéressantes, mes réseaux sociaux seraient avec des millions de fans.

J’accepte cette défaite et je me réserve le droit de cogiter d’arrêter, de tout laisser tomber. Reprendre une vie normale, comme avant et d’avoir un boulot conventionnel.

Voilà ! Maintenant que j’ai joué le jeu des perdants et que pendant une seconde j’ai fait plaisir aux jaloux et ceux qui prient ma défaite, RDV semaine prochaine, au même endroit où je me suis fait massacrer ce soir.

It’s all about love.

RAUL A LA RADIO

Mercredi soir, Raul était l’invité de l’émission IRMDR sur IRM RADIO.

L’équipe était composée de Tatiana, Maxime, Manu et Fafa. Des personnes géniales, qui savent mettre tout de suite à l’aise (que vous pouvez d’ailleurs découvrir sur Instagram en cliquant sur leur prénom).

Poème, portrait chinois, histoire, ils prennent le temps de connaître l’artiste qu’ils accueillent. On prend même le temps de jouer un peu, comme un moment entre amis.

Nous souhaitons faire un remerciement spécial à Fafa, une personne d’une gentillesse extrême, qui nous a fait confiance et nous a indiqué pour l’émission. C’est grâce à elle que nous avons pu passer cet agréable moment. 🙏✨

Merci aussi à Manu, qui directement après l’émission nous a indiqué quelques bars où Raúl pourrait se produire.


En attendant, il nous reste encore 3 dates pour le show « Raúl, Le Gai Brésilien »

Clique ici pour réserver ta place ! Et en plus c’est gratuit !

Raúl à la radio ?

Mercredi 20 avril, Raúl sera l’invité de IRM Radio.

Sur IRM Radio, mercredi rime avec IRMDR.

Demain soir, Raúl sera l’invité de l’émission. Alors rendez-vous demain à 19H (heure de Paris) pour rire en sa compagnie.

Ça se passera directement en live sur le site internet de la radio : https://irm.radio/

Un remerciement spécial à Fafa qui nous fait confiance et nous a invité à l’émission. 🤜🤛

Et si jamais tu as bien rigolé, viens nous voir avant la fin de la tournée du show Raúl, Le Gai Brésilien [Spectacle Gratuit] :

• Samedi 30 avril à 19h30

• Dimanche 1er mai à 16h30

• Samedi 7 mai à 19h30

📍 Lieu : Théâtre Pandora 30 Rue Keller – Paris

N’attends plus ! Réserve ta place !

La Chronique de la Semaine [01] – TOUS UNIS

La Chronique de la Semaine [01] – TOUS UNIS

Voix, texte et édition : Raúl Veiga
Distribution : Milho Baunilha et Association CLOWNS POUR TOUS.

La Chronique de la Semaine est le nouveau projet de Raúl, Le Clown Brésilien.

Toutes les semaines, nous partagerons un texte original. Le but est simple : travailler notre écriture et continuer à partager notre vision comique, tragique, dramatique, mélancolique… par apport le monde qui nous entours.

Bienvenu(e) dans notre nouvelle aventure. Pour soutenir nos projets et connaître notre univers http://www.leclownbresilien.com


Vous pouvez écouter ou lire la chronique. Bon divertissement !

Pour ma première chronique je ne pourrai pas démarrer autrement : je dois parler de cette chose qui es en train de toucher toute la planète. C’est quelque chose qui est en train de faire du mal à tout le monde. Quelque chose qui fait vraiment mal : la musique d’Andy.

Bien sûr que c’est juste un blague et même moi j’ai déjà acheté son CD. Cof ! cof ! cof !

Le COVID est là et aujourd’hui fait partie de nos vies. C’est comme ma belle mère : on ne peut pas s’échapper. Même qu’on aille envie.

Petite curiosité : les chinois ont construit un hôpital en 10 jours pour assister plus de 10 milles personnes. Et la route du littoral est déjà presque prête.

On attend avec impatience la réouverture des bars et discothèques. Ça me manque même de me faire refouler à l’entrée des soirées par un mec d’un mètre 90 e ne pouvoir rien dire.

Avant il y avait beaucoup plus des différences entre nous. Aujourd’hui pour avancer, on doit être tous unis… (Contre la vie chère).


A la prochaine !!!

CLOWN : PROFESSION À RISQUE


J’ai toujours peur mais je me lance quand même.


Il n’existe rien de plus dur pour un artiste que de produire son show, acheter du matériel sans argent, investir de son temps, passion, louer la salle, payer la publicité et le jour du pestacle, personne ne vient. Vous ne pouvez pas imaginer la douleur qui cela génère chez un passionné.

Je travaille vraiment beaucoup. Aujourd’hui j’ai le bonheur de pouvoir compter sur une petite équipe des personnes motivée et qui croit en mon projet : changer le monde à travers le rire. Phrase clichée mais tellement importante dans les jours d’aujourd’hui.

Ce weekend nous avons démarré notre petite tournée : SURPRISE.

J’ai un respect infini vers l’audience. Une personne qui veut voir le show, je le fais comme si on était deux milles personnes.

Le premier jours, on avait une famille d’amis. Des personnes qui nous avaient déjà embauché pour l’anniversaire de leur enfant.
Une petite famille tellement sympathique ! Le papa et la maman étaient comme deux gamins à côté de leurs enfants. Cela m’a donné un espoir fou : je suis convaincu : ce que nous faisons c’est quelque chose d’extrême qualité. C’est juste que parfois les opportunités tardent à venir.

J’ai cru que, le show de Dimanche serait malheureusement annulé. Aucune réservation jusqu’à presque la fin de l’après midi… Finalement on avait plusieurs réservations et le show a eu lieu.

Un papa nous a appelé pour dire  » J’ai déjà vu le pestacle et je me suis senti comme un gamin. J’ai envie de revoir !!! « .

Et c’est seulement et simplement pour ces raisons que je pense qu’un jour je serai vraiment reconnu par le grand public. Histoire de pouvoir programmer un show et ne pas avoir le soucis d’avoir du monde ou pas. Les gens seront là car ils sauront qu’avec moi ils passeront un super moment. E vice-versa.

– Mais c’est trop dur. Pourquoi tu continues ?

– Parce que je suis un Clown.


LE PESTACLE CONTINUE…

Prochain show le 24/01/2021 à 16H

ACHETEZ VOTRE BILLET ICI

A LA MUSE DU MONDE – 112, Allée des Saphirs – 97400 – Saint Denis – Réunion

A PLUS DANS LE BUS.