LES OBSERVATIONS D’UN HUMORISTE STAND UP

Entendre le rire du public, avec quelque chose que tu as écrit, c’est réellement quelque chose d’extraordinaire !!!


Voyons la beauté de ce métier :

La semaine dernière j’étais triste car je suis tombé sur un public vraiment très difficile sur Saint Gilles*. Je me suis, bien évidemment remis en question et j’ai trouvé des solutions au cas où cette situation se reproduirait.
Résultat : ce samedi, nous avons eu une nuit très agréable avec un public qui commence de plus en plus à se lâcher et kiffer.

Bien : cette fois, un phénomène étrange s’est passé à Saint Leu* :

J’ai démarré le show et j’ai inséré un sketch de plus car j’ai senti que l’ambiance était bonne pour cela. Résultat : malgré les rires, certains groupes on commencé à quitter le lieu.
Je n’ai absolument rien compris.
Est ce que j’aurais du demander au public si je devrais ou pas partager ce nouveau sketch avec eux ? Est ce que tout simplement le sketch a été mauvais ? Est ce que j’étais finalement trop gourmand ?Il y a quelques semaines, j’ai fait ce meme sketch et le public a très bien réagi. Cette fois aussi : ceux qui sont restés, ils rient. L’ambiance était bonne, très bonne. Alors, pourquoi ils se sont-ils barrés ?La rue est magique pour ça : tu ne peux pas maîtriser la réaction du public. Et le plus dure est que, dans un théâtre, comedy club, cirque… Comme le public a déjà payé, il restera jusqu’au bout. Dans la rue, il n’a aucune obligation de te regarder. Cela veut dire qui s’il ne ressent pas la petite étincèle, il partira sans aucun pitié.Une chose est certaine : je prend de plus en plus de risques à chaque spectacle. Dès que je vois un petit trou, je teste un nouveau texte. Des observations qui me traversent l’esprit et que j’adore partager avec les gens.Plus techniquement parlant, je pense, pour la prochaine semaine, demander au public si je fais ou pas un nouveau sketch. Comme ça, ils seront au courant que  » c’est ne pas encore fini « .
C’est une solution. Avec un monde qui va de plus en plus vite, les gens veulent le résultat tout de suite. Il n’ a pas l’envie de laisser une chance de se faire surprendre.

A nous les artistes, il reste la  » mission impossible  » de gagner leur confiance et être intéressant pendant 1h30. Si dans ce chemin tu laisses l’ambiance tomber un petit peu, ils peuvent se rappeler qu’il y a le linge à mettre à sécher et partir sans honte, avant la fin de votre performance.

Ce n’est pas facile quand tu vois le public te tourner le dos. Surtout quand tu es en train de faire quelque chose qui n’est pas mauvais.
Reste poli et connecté. S’il y a une personne avec toi (et il aura), continue de jouer pour cette personne ou ce groupe de personnes. Sois humble et analyse la situation sans pitié envers toi même  » peut-être que c’est de la merde ce que je viens de faire. Ça peut être la raison du pourquoi tout le monde est parti.  »

Savoir rire de ses échecs est la base du stand up comedy. Etre honnête et assumer que, malgré la bonne ambiance, tout le monde est parti, ça peut rendre des nouvelles blagues et réflexions.
C’est toujours bien de se rappeler : la même blague, dans un même jour mais pour un public différent, aura une réaction différente.

Le conseil le plus précieux qui je peux donner est d’essayer de rester calme. On a une envie soudaine d’abandonner le texte et sauter pour la fin ou carrément changer de sujet, de sketch pour essayer de sauver le moment. C’est toi le maître de ton numéro. C’est toi qui dois décider comment les choses se passeront.
Bien sûr qu’on doit être flexible avec l’audience mais jamais abandonner nos envies pour les satisfaire. Si tu kiffes, ils kifferont aussi. Et si t’apprends à kiffer ta défaite, ils la kifferont aussi.

Rappelle toi : un humoriste n’est pas un gagnant. Le public ne sauve pas quelque qui gagne tout temps. Le public veut se rejoindre avec ton côté humain et rire de tes disgrâces mais sentir que, malgré tout, tu n’abandonnes pas.
Partage, avant tout ton coeur. T’aimes être sur scène. Même que soit mauvais, ça sera bien quand même.
(*Saint Gilles et Saint Leu ce sont des villes de l’île de la Réunion)

Notre nouveau documentaire LA VIE D’UN CLOWN – Allemagne est désormais en ligne :


A la prochaine.

DANS LE BON CHEMIN ou UN PAS A LA FOIS

J’ai quitté la maison déterminé : je dois tester au moins la moitié d’un nouveau sketch ou je vais vraiment, vraiment me sentir mal ce soir.

J’arrive toujours plus tôt pour voir l’ambiance de là où j’irai me présenter. Je kiffe sentir l’atmosphère des endroits. Cette fois ci, il n’y avait pas grand monde.

En revenant dans ma voiture, un ami qui tient une crêperie a lancé : « T’inquiète car les gens vont arriver maintenant. Il est a peine 20h ».

J’adore écouter les signes que la vie nous donne. J’imagine des petits anges qui viennent pour nous guider dans la bonne direction.

J’ai pensé fortement : un peu moins de monde me permettra de tester encore plus.

Je suis arrivé et j’ai vu, encore une fois, le pouvoir d’une phrase. Comment une seule phrase peut ouvrir ou fermer toutes les portes.

Ce soir j’ai trouvé la bonne phrase. Encore une fois j’ai testé. J’ai pris du risque. J’ai réussi !!! Quelle bonheur !!! Il n’y a rien de plus magique pour un comique que de voir un public rigoler de ses conneries !!!

Avec la porte ouverte j’ai testé le début d’un nouveau sketch. BIM !!! Ça trop fortement fonctionné. Quelle joie !!!! Mon texte. Mes observations. Mon univers. Yes !!!

Je sens de plus en plus la confiance dont j’avais besoin pour tester dans un endroit très hostile des sketchs qui ne sont pas vraiment pour la rue. En discutant avec mon ancienne prof de stand up, dans la rue ou ça fonctionne et après ça marchera de partout ou c’est le plongeon total. Ça veut dire que OU T’ES BON OU T’ES BON. Au cas contraire, le public partira.

C’est délicieux ce moment de peur où malgré 15 ans de carrière on revient à nos débuts. Le meilleur : je prépare déjà ma retraite. Bien sûr : un jour je ne pourrai plus faire d’acrobaties. A ce moment, mon humour et mon texte seront tellement puissants que je n’aurai pas besoin d’acrobaties.

Je compte mourir dans le métier. Nous, les artistes indépendants, nous avons la peur d’échouer et d’avoir besoin d’avoir  » un boulot de gens normaux  » pour exister.

Des jours comme ceci me montrent encore une fois que je suis dans la bonne direction.

Ah ! La rue ! l’Université la plus difficile et la plus merveilleuse au monde. MERCI !

À la prochaine !

FERIA DE NÎMES – SEPTEMBRE 2015

feria de nimes

DSC00319_FotorCoucou les amis et fans du Clown Brésilien,

C’est avec grand plaisir que je vous annonce que je serai à la Feria de Vendanges (Septembre 2015), à Nîmes.

Opportunité de venir me faire un coucou et revoir mon  » pestacle  » que pour l’instant reste un show dédié au public de la rue.

« THE ONE MAN CIRCUS – première partie » FERIA DE NÎMES 2015

Devant le CARREE D’ART

« Pestacle » tout public avec parole

sketchs:
LE LIVRE MAGIQUE
LE STRIPTEASE
EQUILIBRE SUR LES CANNES
C’EST MAGNIFIQUE!
GEORGETTE
LA TARTE A LA CREME

Pour plus d’info:
Facebook:https://www.facebook.com/MilhoBaunilha

Contact: milhobaunilha@hotmail.com

Logo Milho I love

Festival International – Aurillac 2015

DSC00319_FotorCoucou les amis et fans du Clown Brésilien,

C’est avec grand plaisir que je vous annonce ma participation au Festival International d’Aurillac 2015.

THE ONE MAN CIRCUS PREMIERE PARTIE

« pestacle » tout public avec parole

Aurillac 2015 – Place du Gravier (77) – a partir de 16h

Venez!!! Venez!!! Ou pas.
Festival Aurillac 2015Partager au maximum dans votre entourage pour que je puisse m’acheter du saumon car j’en peux plus de kebabs…

« THE ONE MAN CIRCUS – première partie » au Festival International d’Aurillac 2015
PLACE DU GRAVIER (77) – a partir de 16h

« Pestacle » tout public avec parole

sketchs:
LE LIVRE MAGIQUE
LE STRIPTEASE
EQUILIBRE SUR LES CANNES
C’EST MAGNIFIQUE!
GEORGETTE
LA TARTE A LA CREME

Pour plus d’info:
Facebook: https://www.facebook.com/MilhoBaunilha
http://www.leclownbresilien.wordpress.com

Contact: milhobaunilha@hotmail.com

Logo Milho

Finalment, les « aplaudissements »!!!

IMG_8286Coucou les fas du Clown Brésilien Milho Baunilha!!!!

Vous allez bien? Parce que, finalment, pour moi, le festival finalment est demarré. Grace à vous!!! Et a deux grands amis aussi ;o)

Hier soir, 2 spectacles ont étés présentés et surprise: la decouverte de un nouveau spectacle, encore plus participatif et provocateur. Les enfants? Ils aiments toujours la figure du Clown Brésilien. Les adultes? De plus en plus rigolents avec ce humor ironique et full furious.

Aujourd’hui je serais sur Avignon, encore une fois. Devant mes deux grands professeurs, Phillipe et Roland, qui avec ces conseils de plus de 30 ans de carrière, m’onts elevé le moral et surtout, la qualité du spectacle.

A ne pas rater!!!

Ici, quelques petites photos de nos fas Xhrouet Sébastien et Marie C. Trivella.

Merci les amis!! ;o)

Ce diaporama nécessite JavaScript.