LE SYNDROME DU SAUVEUR

J’aimerais pouvoir aider mais malheureusement, ce n’est pas possible.

Merde GIF - Find & Share on GIPHY

J’ai souffert pendant longtemps avant de comprendre : les gens ne changeront pas parce que tu leur a montré le bon chemin ou parce qu’ils ont apprit que ce qu’ils sont en train de faire n’est pas bien.

Le changement exige, au delà du courage de faire le premier pas, le besoin d’un investissement personnel géant.

Je croise régulièrement des gens frustrés qui malheureusement, sont perdus dans la prison qu’ils ont eux mêmes créé pour eux.

J’ai grandi avec ce  » syndrome du sauveur  » sans comprendre pourquoi ma vie personnelle ne fonctionnait pas.

Je suis le fils de parents séparés.

Mon père était un pervers narcissique très violent, surtout quand il prenait des substances illicites. Fils adopté, il a été abandonné à l’hôpital par sa vraie mère. La raison ? Il serait le  » produit  » d’une relation extra-conjugale. Il ne s’est jamais remis de cet abandon.

Ma mère m’a eu à l’âge de 16 ans. Issue d’une famille brésilienne très pauvre, la violence était la façon dont elle a apprit à éduquer. J’ai 36 ans et encore aujourd’hui j’ai des flashes des moments où j’étais battu parfois sans raison valable.

Petit, j’ai vu mon père agresser ma belle-mère et ma grande-mère adoptive. J’étais constamment menacé et malheureusement j’ai encore des frissons quand je pense à lui.

A l’âge de 18 ans, un jour, un peu alcoolisé et drogué, il a décidé de venir me battre. J’avais 18 ans de rage accumulés… Je l’ai mis KO.

En grandissant, quand j’ai fêté mes 17 ans, ma mère insistait sur le fait que j’étais une personne issue d’une  » famille pauvre  » et que le seul et unique moyen de m’en sortir c’était de travailler et abandonner les études.

Avec une grosse divergence d’opinion, je suis viré de sa maison. Ma famille suit le chemin et me ferme les portes en disant  » ne pas vouloir de problèmes avec mes parents « .

Je suis seul.

J’ai grandi sans espoir mais avec une grande envie de montrer à ma famille qu’ils avaient tord.

J’avais une rage tellement puissante ! Ce sentiment m’a fait supporter toute sorte d’humiliations possibles et inimaginables.

J’avais besoin de prouver qu’ils avaient tord, que j’étais quelq’un de bien. Simplement une personne qui voulait vraiment vivre ses rêves.

J’ai essayé de remplacer ma famille mais c’est impossible… Il y aura toujours un vide chez moi.

Peut-être est-ce bien pour cela que je crois encore en l’être humain. J’aurai toujours l’espoir de rencontrer un nouveau papa, maman, tonton…

Je tombe régulièrement car les gens me montrent qu’eux suivent simplement le chemin qui leur a été imposé par la société tandis que moi les vois comme des vrais personnes capables de changer leur vie et leur entourage… Comme moi.

Ils en parlent !

Après le premier week-end de la tournée de notre show « Raúl, Le Gai Brésilien », les premières critiques sont tombées.

Encore un grand merci à toutes les personnes qui étaient présentes pour ces premières représentations. On a hâte de recommencer ce week-end ! 🤩

⚠️ Samedi 9 avril est une séance complète ! ⚠️

Mais vous pouvez réserver vos places pour dimanche et les autres dates par ici !

Qui est derrière les derniers articles ?

Je m’appelle Laura et je viens de l’île de la Réunion. 🇷🇪

Ces derniers jours, Raul était en formation et c’est moi qui ai écrit les articles du site. C’est un plaisir d’être là. Je continuerai d’ailleurs d’écrire de temps à autre sur le site.

Nice To Meet You Season 3 GIF by Broad City - Find & Share on GIPHY

« Moi » c’est qui ?
Beaucoup de gens me connaissent comme Monsieur Cosquinelle 🐞, d’autre Laura ou Lolo.

Je m’appelle Laura CHOW-YIN-POON et je viens de l’île de la Réunion. Comme la plupart des Réunionnais(es), je suis métisse. Mon père est chinois et ma mère une kafrine, métisse elle aussi (Africaine, chinoise, indienne, malgache…).

Je suis très fière d’avoir ces différentes origines. Et ces dernières années, je me suis rapprochée de mon côté asiatique en participant davantage aux festivités et en faisant de la danse chinoise.

C’est la deuxième fois que je pars réellement de la maison.
La première fois c’était en Australie. Je devais y aller pour mes études, mais différents facteurs ont fait que je me suis rendue compte que je n’étais pas encore prête à quitter « mon ti péi ».

Papou et Laïos ❤️

En juin 2019, j’ai rencontré Raúl, l’homme qui allait changer ma vie. Nous sommes très rapidement devenus fusionnels et la possibilité de quitter l’île s’est à nouveau présentée à moi. Il a cassé la barrière qui me faisait rester sur l’île et je l’avoue, le décès de ma grand mère aussi.

Elle était déjà avancée dans l’âge et le fait qu’elle soit partie avant que je quitte l’île a rendu le départ moins difficile. D’ailleurs, tu peux connaître son histoire par ici.

Mamie Thérèse 🕊

La décision de partir de l’île avec Raúl avait été prise 6 mois après notre rencontre. Pourquoi ai-je décidé de partir avec quelqu’un que je venais de connaître ?

You'Re Crazy Everybody Loves Raymond GIF by TV Land - Find & Share on GIPHY

C’est ce qu’on appelle l’amour. Quand on parle d’aimer, c’est un thème un peu battu mais en fait, l’amour existe encore et je suis contente de pouvoir vivre ces moments.
C’est bien de pouvoir me réveiller auprès de la personne que j’aime et d’avoir un bonjour rempli d’amour pour commencer la journée. ☀️🌸

Le Grau du Roi, juillet 2021

Tu n’as pas encore pris tes places pour le nouveau spectacle « Raúl, Le Gai Brésilien » ?

Arrow Noplastic GIF by Jaune Parfois Bleu - Find & Share on GIPHY