Partager l’amour qu’on ressent pour ses proches

On parle souvent des personnes célèbres qui nous inspirent. Et si on prenait le temps de parler de ceux qui sont proches de nous ?

Lorsque j’ai connu Raul, comme beaucoup, je voyais quelqu’un de fou, avec beaucoup de rêves impossibles à réaliser.

Trois ans (bientôt 4) plus tard, je vois toujours quelqu’un de fou avec beaucoup de rêves. Mais je l’ai suivi car ces rêves que je croyais impossibles à réaliser, j’ai décidé de l’aider à faire en sorte qu’ils voient le jour.

Je l’ai suivi dans cette aventure folle.

L’aventure de réaliser ses rêves.

Pas uniquement parce que je l’aime mais bien parce qu’il travaille dur pour y arriver !

Raul est une personne qui travaille énormément.

Beaucoup ne s’en rendent pas compte ou uniquement « sur papier ». C’est à dire que vous voyez tout ce qu’il fait mais pour vous « c’est facile » car il ne fait « que s’entraîner », « que faire du sport », « que… ».

Beaucoup voient uniquement la couche superficielle sans se pencher sur ce que tout cela demande comme énergie.

Cette vie, c’est beaucoup de sacrifices.

Il s’entraîne comme un fou. On démarche sans arrêt et au bout d’un moment, ça paye :

Quelques scènes de stand up à partager s’ouvrent à lui et ce n’est que le début de cette aventure.

Je le vois commencer à réaliser son rêve d’humoriste sur la scène française.

Le théâtre n’a pas toujours été rempli mais il a quand même continué à jouer et on a continué à croire en son projet.

Il a commencé dans la rue, dans les petits cirques et finalement il a pu aller au Cirque du Soleil. Alors pourquoi ne pourrait-il pas commencer dans les cafés pour finir à l’Olympia ?

D’ailleurs, si vous voulez le voir pendant qu’il est encore facilement accessible (oui, parce que je crois qu’il va continuer à grimper et pouvoir finalement aller dans ces théâtres de 10000 personnes), la dernière séance de Raul, Le Gai Brésilien se passera ce samedi 7 mai à 19h30 au théâtre Pandora.

Vous pouvez réserver votre place en cliquant ici ou directement sur l’affiche juste au dessus.

Laisser un commentaire