» L’exercice de l’escalier  » – partie 1

LE CLOWN BRESILIEN MILHO BAUNILHAEssayons d’analyser l’ensemble des choses :
Nous partageons, tous les jours, plusieurs sujets sur Facebook : textes, vidéos, photos…
Couramment, ces publications ont une finalité très précise : nous faire déconnecter un peu de notre vie réel. La phrase que j’entends souvent est :  » j’ai déjà trop des soucis… C’est bien de déconnecter des temps en temps.. «  (Je trouve rigolo ça : connecté pour déconnecter). Pourquoi avoir envie de  » déconnecter «  ? On a absolument besoin d’avoir des vacances ?
Là je me suis arrêté pour penser : quel soucis nous avons réellement ? 
Des difficultés à payer vos factures d’énegie?

Celui d’avoir besoin de payer des factures ? Celui où nous nous avons fait arnaquer par notre assurance ou banque ? Celui d’avoir besoin de payer nos impôts ? Celui d’avoir besoin d’y aller travailler car je besoin de donner une vie meilleur à mes enfants ? Celui où nous avons quelqu’un au boulot que nous casse les couilles ?

Je vais vous dire quels sont nos vrais soucis : AUCUN. Aucun les amis.
160504131831-aleppo-burning-exlarge-169Je vous invite à penser 5 minutes, juste 5 petites minutes à propos de nos frères et soeurs à Aleppo. 5 minutes pour penser aux gens qui sont à l’hôpital et qui savent qu’ils n’auront plus qu’une période précise de vie…
Je sais textuellement ce que vous êtes en train de penser :  » quel clichê !!! « 
Donc je dirais que la vie à besoin plus des certains clichês.
Quand je vous répète constamment qu’on à besoin d’arrêter de vivre en  » mode automatique « , cela veux dire au pied de la lettre TROUVER LE BONHEUR DANS LES PETITES CHOSES.
Savez-vous ces  » petites choses sans importance  » ?
Avoir besoin d’y brosser ces dents, y aller au supermarché, conduire, respirer, regarder si les oeufs sont frais, mettre de l’essence dans la voiture, manger tout seul, rentrer à la maison après une longue journée de travail, se doucher, passer le gel douche, marcher… …. … … …
Ben, oui. Elles sont très importantes ces  » petites choses « .
C’est la grande différence entre nous et les animaux : nous avons une conscience et depuis longtemps  » ils essaient  » de nous transformer en robots.
Il y a un exercice au théâtre qui j’aimerai partager avec vous pour put-être celui qui se sont concernés par ce que je dit ces derniers temps, essayer.
Je me souviens que, au premier jour au théâtre, le directeur entra et proposa une activité :
escaliers-rue-andre-antoine-75018-2 » Dès aujourd’hui, vous allez avoir un devoir pour la maison et pour la vie. Il s’appel  » l’exercice de l’escalier « . Je me rappel précisément le regard étonné les toutes les étudiants sans rien comprendre, – puis il continua –  » c’est un exercice très difficile. Je ne suis même pas sûre que vous serais capables d’y arriver. « 
J’ai demandé avec perplexité et excitation :  » a quoi consiste donc ce défie impossible ? « 

 » Il consiste en monter et descendre, tous les jours, 3 étages et faire énormément d’attention à tout ce que se passe avec toi, avec les autres et dans votre entourage. Il pourra que, des temps en temps, il n’aura pas 3 étages. Vous pouvez monter 1 ou 2. Peu importe. A la fin de la semaine, je prendrai vos observations. « 

Avec un ton d’ironie,  » Gelson « , un élève  » trop sûr de lui « , demanda :  » C’est ça l’exercice ultra-compliqué ? « 


Sa réponse c’est fut nettement une des leçons le plus importants du théâtre et de la vie pour moi :

 » Toutes les choses sont importantes. Toutes les idées sont parfaites. Toutes les phrases ont un pouvoir. Démériter quelque chose que vous n’avez même pas essayé signale que, comme la majorité des personnes, vous avez déjà vos préjugés. En théâtre, comme dans la vie, je répète : tout est important. Pourquoi ? Parce que nous allons reproduire des vies humaines. Il ne faut jamais avoir un jugement pour les interpréter. Avant tout, il faut avoir une compréhension complète de soi et de l’autre. Et si je vous avez dit que votre premier personnage serait une arbre ? Ou un homosexuel ? Ou un nazis ? Quel serait votre réaction ?
Les gens cherchent toujours les meilleurs classements dans la société. Les meilleurs postes, voitures, maisons. Les meilleurs rôles. Le statut social. Le plus important c’est ‘ ce qu’ils ont ‘ à la place de ‘ ce qu’il ressens ‘
Nous, non. Nous sommes des êtres privilégiés. On va en contre-sens de tout ça. Et l’incroyable est que après les gens payent pour venir au théâtre pour revivre ses émotions. Si les gens si rendrait compte de ce qu’il ratent tous les jours, il n’aurai pas besoin qu’on soit là pour les inquiéter.
C’est un regard dure à enlever mais avec un travail précis, put-être tu comprendra que ta mission est justement celle que ni tout le monde est capable d’accomplir. « 

Des semaines plus tard, il avait une centaine des observations concernant  » l’exercice de l’escalier « .
Juste que, avant de vous donner la suite de cette histoire, je vous demande d’essayer ce incroyable exercice. Je vous demande de vous laisser y aller dans cette aventure et je vous propose une chose nouvelle. Comme un casse-tête. On peux appeler ça  » un petit jeu « .

N’essayez pas de le gagner. Tentez juste de le jouer avec la joie d’un enfant et notez vos observations avec le regard d’un adulte. Après, lisez vos notes avec une vision naïf. Laissez-vous ressurgir votre côté enfant.
Je vous souhaite bon courage pour cette pratique : 3 étages, tous les jours. Ca peut être 2 ou même 1. Il faut juste faire attention à ce que se passe avec toi et dans ton entourage.

Bien sûr que si vous voulez, vous pouvez noter vos observations sur les commentaires.
Bon travail,

LE CLOWN BRESILIEN MILHO BAUNILHA
Life is now Le clown bresilien (noveau logo)

Regardez aussi ma performance circense incroyable au mât chinois :
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s