Le cirque français en deuil (Merci Claude !!!)

Il n’était pas à la télé. Il n’était pas aux grands médias et pourtant, Claude Victoria était une légende parmi les équilibristes français.

C’était en 2012 que j’ai eu la chance de rencontrer Claude pour la première fois. La légende était là, juste en face de moi. J’avoue que les premiers « compliments » de Claude n’ont pas vraiment été ce que je recherchais. Son analyse a été dure, limite méchante.

Claude était réputé pour dire ce qu’il avait à dire.

Malgré mon égo d’artiste blessé, j’ai décidé de revenir dans un autre stage, 6 mois après le premier. Bien sûr, cette fois ci j’avais mis en place plusieurs conseils de son enseignement. Il était hors question de rester sur un échec. Il fallait revoir la légende et gagner son respect en montrant mon évolution.

Je me suis entrainé: 3h d’équilibre tous les jours. Sans repos, sans weekend, sans vacances…

A mon retour, il ne se rappelait pas de moi. C’était l’occasion parfaite pour recommencer à zéro. Comme si jamais de rien n’était.

« T’es très fort !!! T’as vraiment beaucoup de force. Il faut que tu fasses tes descentes à la fin de ton entraînement car comme ça tu seras encore plus fort. Et arrête de boire de l’eau pendant l’entraînement car cette l’eau là t’empêche d’être plus léger…  » – m’a dit la légende pendant la réalisation d’une séquence de mouvements.

Je ne connais pas un seul équilibriste qui n’a pas été voir Claude.

Je n’avais plus de contact avec Monsieur Victoria. La vie artistique nous permet de voyager et rencontrer le monde entier mais il est vrai que c’est toujours dur de revenir quand notre carrière est en pleine ascension.

Je n’avais plus de contact mais le respect pour son histoire est resté et reste le même.

Merci infiniment pour toutes ces années dédiées aux arts du cirque. Merci infiniment d’avoir transmit notre beau métier avec enthousiasme et passion jusqu’au bout. Vous êtes un exemple à suivre. Et si je mets un « vous êtes » au lieu de « vous étiez », c’est parce que je crois qu’une légende ne meurt jamais.

Bon voyage, professeur !!!


Regardez maintenant notre nouveau  [20]•BEst of my #WORKout daY 👊 – Spécial handstands.