UN CLOWN POUR LES ADULTES

Quand le mot Clown est prononcé, les gens ont tendance à le lier aux enfants et au cirque.
C’est tout à fait normal car c’est bien au cirque que les Clowns ont fait le plus de succès.

J’ai commencé cette philosophie il y a très longtemps : plus de 20 ans ! Rien au monde me rendait plus heureux que de faire rigoler mes camarades à l’école.

Avec le temps et l’expérience tu comprends que peu importe ce que tu donnes, ça ne sera jamais assez. Et si par hasard tu tombes sur le piège de vouloir faire plaisir à tout le monde, tu rentres dans un espèce de labyrinthe sans issue.

Quel est le meilleur moyen d’essayer de vivre cette vie ?
Déjà, essayer de faire quelque chose qu’on aime.
Vous vous rendez compte que nous passons plus de temps au travail qu’avec notre famille ?
Maintenant liez un travail où vous n’êtes pas heureux à une journée très stressante. Voilà ! On commence à exister au lieu de vivre.

C’est pourquoi je me bats tout temps avec ce mantra  » IL N’EST JAMAIS TROP TARD POUR REALISER VOTRE RÊVE ! « 


Rappellez-vous : il y a des personnes âgées de 80 ans qui font encore des marathons. Pourquoi pas moi, toi, nous ?

Comme le métier artistique sous entend  » bonheur « , les gens ont une tendance à oublier que pour la réussite d’un spectacle, concert, peinture, vidéo, blague, plat, discours… Il existe, avant, pendant et après, des heures et des heures de travail acharné.
Je ne compte plus les heures où je vais à la salle ou que je prends des cours car autant d’investissement a une raison bien précise : être la meilleur version de moi même et changer le monde dans mon entourage tous les jours.

Ce nouveau spectacle (RAÚL, LE GAI BRÉSILIEN) est sans doute mon projet le plus osé. Venir sur scène et balancer mes secrets, mes peurs et réussir à rigoler de tout cela, est sans doute un très grand moment de ma vie et de ma carrière.

Un Clown ne se dissocie pas de sa vie d’artiste. Il est tout le temps réel, intense, vrai.

RAÚL, LE GAI BRÉSILIEN est le moyen le plus drôle de vous dire que je ne suis pas parfait mais que je peux bien rigoler de toutes mes imperfections.
D’ailleurs , pour être un bon Clown ont doit en premier accepter notre côté le plus stupide.
Si on comprend combien on est ridicule quand on essaie d’être adulte et sérieux, on dirait que le labyrinthe ouvre une sortie avec une pancarte en lumière  » C’EST PAR ICI… ESPÈCE D’IDIOT ! « 

Laisser un commentaire