BIOGRAPHIE

En bas, mes performances en vidéo au Cirque du Soleil et à Paris. (Enjoy!)


1184841_605705959516214_1750864439_nNatif de Sao Paulo, Brésil, j’ai démarré ma vie artistique dans la capoeira, danse classique et contemporaine, à l’âge de 14 ans. 

À 19 ans, avec une envie folle de travailler à la télé, j’ai décidé de démarrer un cours de théâtre dans une des écoles les plus réputées du Brésil : le SENAC-SP.

Quand j’ai finit ma formation, j’avais un fils, et un seul diplôme en main. Ma famille insistait :  » arrête de vouloir être artiste  ! » Pour eux, il fallait trouver un travail de  » gens normaux «  

 J’ai préféré écouter mon coeur. 

 Aux yeux de ma famille, j’étais rebelle, inconscient, fou … 

Mon inquiétude artistique ne m’a pas laissé me limiter à être  » juste «  comédien. J’en voulais plus, beaucoup plus.

J’ai démarré l’école de Clown. J’ai participé à une centaine de stages d’improvisation. Il manquait toujours quelque chose. 

À 20 ans, j’ai décidé de démarrer l’école du cirque, motivé par un rêve d’adolescent : travailler avec le Cirque du Soleil.

Après un an dans le GALPAO DO CIRCO-SP et des stages à l’ENC-RJ (École Nationale du Cirque de Rio de Janeiro), j’ai reçu une invitation pour travailler dans un des plus grands cirques brésiliens de l’époque.  

uauJe me suis senti totalement perdu quand, 3 ans et demi plus tard, le projet du spectacle auquel j’avais participé s’est achevé. 

Des amis m’ont alors informé que Disney était en train d’organiser un évènement au Brésil : la  » Disney Parade «  (défilé des personnages Disney). Les directeurs artistiques m’ont accordé le  » oui « , ce qui m’a permis de voyager dans 10 villes brésiliennes en tant qu’acrobate, danseur et échassier, apportant la magie Disney aux petits et aux grands.  

Quand ce projet s’est terminé à son tour, je me suis senti vraiment fatigué de dépendre de toutes ces compagnies pour pouvoir travailler.

Je rencontrais quelques soucis financiers à cette époque-là, et c’est ainsi que j’ai commencé à me produire, discrètement, dans les rues de Rio de Janeiro et Sao Paulo. 

Capture d’écran 2015-05-19 à 21.40.40La rue fut ma meilleure « université ». Aucune école ou compagnie, aussi complets et riches que soient ses enseignements, ne m’a appris autant et aussi bien. 

J’ai créé plusieurs shows, mêlant plusieurs disciplines. J’ai pu tester des gags, sketchs, costumes, musiques, acrobaties … 

Sans aucune prétention, j’ai envoyé mon dossier à une université française : le CNAC (Centre National des Arts du Cirque). La réponse fut  » venez passer le casting » !  

Je suis arrivé en France avec juste 500€ en poche.

Capture d’écran 2015-12-03 à 22.09.39Pour mon premier jour à Paris, au lieu d’aller, comme tout bon touriste, visiter la Tour Eiffel, j’ai donné des spectacles sur les places proches de l’auberge d’étudiants dans laquelle j’étais hébergé.  

Le casting m’a révélé que j’étais très loin de là où je désirais être. Ma candidature n’a pas été retenue lors du concours d’admission.

Deux voies s’offraient alors à moi : retourner au Brésil ou continuer à faire du théâtre de rue tout en améliorant ma technique. J’ai décidé de rester.  Il fallait apprendre des nouvelles choses. Prendre du risque. 

Mon objectif  » dans la rue  » était de présenter un show suffisamment captivant du début à la fin pour que les spectateurs ne partent pas durant la représentation. Afin de ne pas perdre la  » grande finale « .  

Cinq ans plus tard, mon vœu était exaucé. Le temps de relever un nouveau défi était venu. J’ai envoyé une vidéo au Cirque Éloïze, filiale contemporaine du Cirque du Soleil. J’ai été appelé.  

Je suis parti à Montréal, j’ai connu et travaillé au Cirque du Soleil. Je me suis entraîné puis présenté aux studios aux artistes que un jour j’ai vue en dvd. Mes références.

J’ai parcouru de nombreux pays avec mes spectacles et aussi comme artiste du Cirque du Soleil : Brésil, France, Espagne, Italie, Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Angleterre, Canada, États-Unis, Afrique du Sud et Russie.  

Je suis comédien, danseur, acrobate, magicien, musicien, dessinateur, écrivain …  J’ai réalisé tellement de choses que même pour moi, il est difficile d’y croire. 

C’est tout cela, être un vrai CLOWN.  

Et c’est juste le début.

Bienvenue dans mon univers.
Le clown bresilien (noveau logo)
Clown 1Life is now


Si vous les souhaitez, cliquez ici pour ouvrir mon CV professionnel

Ici une présentation en pdf de mon parcours et mes spectacles et performances :  cliquez ici pour ouvir le PDF


LA DERNIERE DANSE (cabaret version – Paris)


 

Striptease à la brésilienne (teaser)


 

Chairs act – Cirque du Soleil

Publicités