NOUVELLE AFFICHE EN LIGNE

Tout ici est fait maison !

Et avec beaucoup D’AMOUR.

Oui : c’est bien moi qui ai conçu cette affiche. Et je suis si fière de pouvoir être à la tête de chaque détail !

Est-ce que cela est fatigant ?
Vraiment beaucoup ! Cependant, je travaille dur pour qu’un jour j’aie toute une équipe avec moi.
Le temps que ça arrive…

J’ai loué un petit théâtre à Paris. Indication d’une de mes premières professeurs de stand-up comedy, Muriel Hanna.

Souvent, quand nous démarrons dans ce milieu, nous allons dans les bars pour TESTER NOTRE MATÉRIEL.
Il existe des centaines de spectacles à Paris où l’humoriste peut essayer son texte.


Cependant, quand tu n’es pas connu, les organisateurs t’imposent de ramener au moins deux personnes pour pouvoir jouer.

Je comprends que le bar/restaurant ait besoin de vivre et de payer ses fonctionnaires, factures mais on ne connaît pas tous du monde qui ne travaille pas le jeudi à 15h par exemple. C’est exactement ça : il avait un jeudi de testes, dans un bar assez connu à Paris qui a dit que si je n’avais pas de public,  » ce serait chaud « .

Une autre comédienne, organisatrice d’un autre événement, m’avait promis qu’elle me  » donnerait 5 minutes  » pour que je teste mon matériel. J’attends son retour jusqu’à aujourd’hui.

Un autre collègue, qui a une nuit qui commence à cartonner et qui propose un programme assez varié, lui aussi  » m’a donné 5 minutes  » pour que je teste mon matériel mais cela avant que le bar cartonne pour de vrai…

Vu la difficulté de me placer, pourquoi ne pas lancer mon propre évènement ? Pourquoi ne pas faire comment j’ai toujours fait ?

Quand tu joues dans les bars, dans les événements de d’autres humoristes, tu ne gagnes pas de cachet. Sauf si tu commences à percer mais souvent ce sont l’organisateur et la structure qui gagneront pour de vrai.

Dans l’optique de que si tu te présentes pour la première fois dans un endroit, sans avoir testé ton nouveau matériel et que tu a fais un mauvais passage, toutes tes jetons seront perdus d’un seul coup.

Pour cela, j’assume le risque de faire à ma façon. Il y a un coût mais je pars vers l’indépendance.

J’aurais une heure entière pour tester, jouer et partager tout ce que je suis avec le public.
Le seul PETIT DETAIL et qui peut tout faire tomber à l’eau est si personne ne décide de venir.
Le risque du game.

Laisser un commentaire